ARTICLE

Le Chabbat

Le Chabbat (samedi) est la solennité la plus importante du calendrier juif (première des convocations de sainteté), il rappelle :

– La création du monde

– La sortie d’Egypte

En proclamant que l’Eternel est le Créateur du monde et qu’Il cessa le septième jour, le juif affirme que :

– Le monde n’est pas le fruit du hasard

– Dieu ne s’identifie pas à sa création,

– L’homme est le partenaire de Dieu. A l’image du Créateur, il aménage le monde matériel durant six jours et cesse son activité le septième pour se concentrer à une vie plus spirituelle.

La référence à la sortie d’Egypte signifie qu’aucun homme ne peut assujettir l’homme, car l’Eternel proclame la libération de l’humain.

Le Chabbat est une alliance bérit, entre l’Eternel et Israël, un jour de rencontre des cieux et de la terre pour que le juif, séparé pendant tout un jour des préoccupations matérielles (39 travaux interdits), puisse prendre conscience du sens de son existence en tant que témoin du message divin.

Quelques sources bibliques

« Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée. Dieu acheva au septième jour son oeuvre, qu’il avait faite : et Il cessa au septième jour toute son oeuvre, qu’il avait faite. Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu’en ce jour Il cessa toute son oeuvre qu’il avait créée en la faisant. » (Genèse II)

« Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour de cessation pour l’Éternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes portes. Car en six jours l’Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et Il a cessé le septième jour: c’est pourquoi l’Éternel a béni le jour du Chabbat et l’a sanctifié. »  (Exode XX)

« Observe le jour du Chabbat, pour le sanctifier, comme l’Éternel, ton Dieu, te l’a ordonné. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour de cessation de l’Éternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton boeuf, ni ton âne, ni aucune de tes bêtes, ni l’étranger qui est dans tes portes, afin que ton serviteur et ta servante se reposent comme toi. Tu te souviendras que tu as été esclave au pays d’Égypte, et que l’Éternel, ton Dieu, t’en a fait sortir à main forte et à bras étendu: c’est pourquoi l’Éternel, ton Dieu, t’a ordonné d’observer le jour de cessation. » (Deutéronome V)

« Si tu retiens ton pied pendant le Chabbat, pour ne pas faire ta volonté en mon saint jour, Si tu fais du Chabat tes délices, pour sanctifier l’Éternel en le glorifiant, Et si tu l’honores en ne suivant point tes voies, En ne te livrant pas à tes penchants et à de vaines paroles. Alors tu mettras ton plaisir en l’Éternel, Et Je te ferai monter sur les hauteurs du pays, Je te ferai jouir de l’héritage de Jacob, ton père. Car la bouche de l’Éternel a parlé. » (Isaïe LVIII)

Quelques références rabbiniques

« Quiconque se réjouit du Chabbat percevra le monde comme une source de bien infini et verra se réaliser ses aspirations spirituelles, rabbi Shimon bar Yohaï enseigne : si Israël gardait deux Chabbat de suite il serait immédiatement sauvé. » (Traité Chabbat 118a)

« Quiconque accueille le Chabbat par la prière du soir, deux anges l’accompagnent jusqu’à sa demeure et en posant leurs mains sur sa tête lui et disent : ta faute est éliminée et ton péché pardonné. » (Traité Chabbat 119b)

« Rabbi enseigne : Quiconque garde convenablement le Chabbat, le verset le considère comme s’il avait gardé tous les Chabat depuis la création du monde jusqu’à la résurrection des morts, ainsi qu’il est dit : Et les enfants d’Israël garderont le Chabbat dans leur génération. » (Méhkilta sur Ki Tissa)

Les temps forts du Chabbat

La préparation

Elle consiste à arranger la maison, ses vêtements, à organiser les repas avant l’entrée du Chabbat. Le Chabbat est comparé à une reine (Chabbat hamalka) que l’on accueille avec joie, chaque membre de la famille a ici sa responsabilité dans la mise en ordre générale.

L’office du vendredi soir

Il est marqué par quelques prières particulières comme les psaumes, le chéma Israël ou laamida, et surtout le lekha dodi de rabbi Salomon Halévy Elkabetz maître kabbaliste de Safed (XVIe siècle) qui rappelle dans ce chant la rencontre entre Dieu et Israël comme le fiancé et la fiancée le jour du Chabbat.

Le Kiddouch

A la maison les bougies ont été allumées par l’épouse, et la table est dressée. Deux beaux pains recouverts d’un napperon et une coupe de vin sont accompagnés de différents mets raffinés. Le père entouré de sa famille récite le kiddouch, sanctification du jour, avant de partager le vin. Puis un bout de pain est offert à chaque convive et le repas commence, accompagné des chants du Chabbat et des commentaires de la Torah.

Les trois repas

Le Chabbat est marqué par trois repas. « Si le repas de la semaine est un accident, celui du Chabbat est un évènement » (Grand Rabbin Emmanuel Chouchana). La tradition associe ces trois repas aux trois patriarches comme pour signifier le lien entre le Chabbat et les pères fondateurs.

La lecture de la Torah et des Prophètes

Le point culminant de la liturgie du Chabbat est atteint par la lecture publique du passage hebdomadaire de la Torah (paracha ou sidra). Cette section lue dans le parchemin est suivie de la lecture d’un passage des Prophètes Néviim. Ces quelques chapitres sont en général l’occasion du commentaire rabbinique ou de l’étude de l’après-midi.

L’aspect communautaire

A côté de l’aspect familial, c’est l’aspect communautaire qui apparaît le jour du Chabbat : la prière, l’étude, le kiddouch à la synagogue. Cette ambiance conviviale contribue à faire du Chabbat un jour de ressourcement spirituel important.

L’oneg Chabbat

Le délice du Chabbat s’exprime par le bien être physique et psychologique : le repas, le sommeil, l’unité familiale, l’étude, la discussion.

La sortie du Chabbat

Le Chabbat doit être honoré à son entrée et à sa sortie. La cérémonie de la havdala(séparation) est suivie du quatrième repas en l’honneur du prophète Elie et du roi David, ancêtre du Messie. Ainsi, le juif affirme sa foi dans la venue d’une époque qui sera un Chabbat éternel, annoncé par le prophète Elie.

PESSAH 2024


Ceci fermera dans 5 secondes